ExploRation

 

 


Nous marchions depuis deux heures au moins dans ce satané pays qui s’appelle Klafouti, alors peu fréquenté des curistes. Nous suivions un chemin, tout juste marqué par les deux premiers athlètes de notre file, deux gentlemen de la City, le torse drapé de laine sale, deux têtes de turcs aux cheveux souillés de boue et leur fusil en travers du corps. Ensuite venait mon ami chef de rayon puis derrière nous encore quatre zoulous qui se tenaient par la main. Je cheminais donc à côté du chef et le cheval mon ami couvrait de ses vocalises le hennissement des citoyens…